mercredi 20 juin 2012

Panorama de l'e-tourisme 2012

5 commentaires

Les médias sociaux et l'e-tourisme en 2012


Depuis plusieurs années, le secteur du tourisme est particulièrement impacté par les médias sociaux et réseaux sociaux. Plus que jamais l’internaute partage du contenu, lit des avis, critique, recommande. L’internaute surfant pour rechercher son lieu de vacances est également concerné par ce comportement. Certains spécialistes le dénomment d’ailleurs le « touristonaute ».

Afin d’y voir plus clair, Social Media Kapital a développé le panorama de l’e-tourisme 2012. Celui-ci a pour objectif de mieux comprendre les rouages et interactions entre les réseaux sociaux, le touriste et l’établissement touristique (hôtel, restaurant, auberge, camping etc.).

Vous remarquerez, que la trame de ce panorama de l’e-tourisme 2012 s’appuie sur le visuel efficace utilisé par Frédéric Cavazza





3 phases importantes du "touristonaute" ou du e-touriste :
  • La préparation du séjour
  • Le séjour en lui même
  • Le témoignage à l’issue du séjour

En fonction de son degré d’implication sur internet , l’e-touriste sera plus ou moins actif dans chacune de ces phases  Certains s’exprimeront pro-activement en laissant des avis ou en posant des questions, d’autres seront passifs en lisant les articles qui les intéressent, mais en ne produisant aucun contenu sur le web. Ne pas produire de contenu ne signifie pas que cela est peu important pour le professionnel du tourisme. Un lecteur e-touriste se fiera aux avis et témoignages pour prendre sa décision. Il est donc important qu’il puisse trouver du contenu intéressant et bien organisé.

Pour chacune de ces phases, l’e-touriste peut  s’appuyer sur 6 grandes familles ou technologies :


 1 – Les communautés ciblées

Celles-ci regroupent des passionnés d’activités de loisirs ou culturelles. Généralement, ces communautés se composent de blogueurs, mais peuvent inclure aussi des forums spécialisés. Au sein de ces communautés,  les membres partagent leur passion et échangent potentiellement sur des bons plans et  bonnes adresses. Ils partagent également leur expérience liée à leur activité. La communauté de pêcheurs de loisirs aura tendance à partager leur dernière pêche et décrire les lieux dans lesquels ils ont réalisé leur passion : le coin, les hôtels, le poisson, le temps, l’ambiance etc. Il existe de nombreuses communautés :  les golfeurs, les veli-planchistes, les surfers, l’équitation, les randonneurs etc.

2 – Les recommandations d’amis


Cela est toujours l’élément le plus influent dans la prise de décision de l’e-touriste dans son choix de vacances. Evidemment, les avis réels sont toujours efficaces. Mais de plus en plus, Facebook interviendra avec les photos vacances partagés par ses amis. La plupart du temps, les amis mettent les plus belles photos et décrivent les lieux de manière alléchante pour donner envie.

3 – Les avis d’autres e-touristes

De nombreuses plateformes d’e-tourisme permettent aux vacanciers de laisser des avis et partager des photos : Qype, IgoUgo, Vinivi etc. Ces plateformes auront également un degré d’influence sur le choix du lieu.

4 – Le partage

Youtube, Flickr et maintenant Pinterest sont utilisés pour partager des moments de loisirs. De nombreuses vidéos Youtube ont été postés par des e-touristes afin de partager des moments de vacances. Souvent re partagés sur Facebook ou Twitter. Encourager la publication de contenu sur ces supports est essentiel pour l’amélioration de la visibilité territoriale.

5 – Comparaison de prix

Certains sites sont spécialisés dans la comparaison de prix de voyage, comme Trivago ou Kayak. Le professionnel du tourisme aura évidemment plus de visibilité s’il est inclus dans ces annuaires de prix, et pourra également ajuster son offre en pouvant mieux se positionner p/r à  ses concurrents.

6 – Plateforme de réservation

Ces plateformes sont de plus en plus incontournables et offrent des voyages clés en main et fournissent aussi leur propres plateformes d’avis : Expedia, Booking.com, Venere. L’ établissement a donc intérêt à être enregistré en bonne et due forme, sans négliger l’aspect attractif de sa fiche (photos, explication, activités etc)


 

Deux plateformes sont néanmoins devenus indispensable pour le professionnel de l’e-tourisme : Trip Advisor et Google Adresse.


Si une priorité doit être choisie, il convient de se focaliser d’abord sur ces deux plateformes incontournables dans l’e-tourisme.
  • Géolocalisation de Google utilisée sur de multiples applications et intégrant les avis d’utilisateurs
  • TripAdvisor génère plus de  50 millions de visites par mois dans le monde et permet un partage d’expérience organisé et fiable

Enfin, le dernier aspect que le professionnel de tourisme doit prendre en compte, est la variété des outils de communication que l’e-touriste peut utiliser :  l’ordinateur (plutôt pour ses phases de recherches réalisées dans le salon) mais aussi son smartphone (pour localiser un restaurant par ex) ou encore sa tablette (pour donner un avis ou partager son expérience de la terrasse de l’hôtel…)