jeudi 21 janvier 2016

Comment les collectivités locales et territoriales interagissent entre elles sur le web et les réseaux sociaux ?

Dans un précédent post, je partageais mes réflexions sur les enjeux de la fusion des régions sur les réseaux sociaux. Etant actuellement en train de traiter ce sujet avec l'un de mes clients, il me parait opportun de compléter ces réflexions avec un nouveau point : les interactions existant sur le web et les réseaux sociaux entre les deux régions qui doivent fusionner. Echangent-elles ensemble ? Sont-elles connectées ?

Chaque région au sens géographique du terme et telle qu'organisée avant le 1er janvier 2016, est composée de nombreuses structures locales et territoriales : des municipalités, des départements, la Région, des CCI départementales, des préfectures, des chambres de métier, des conseils départementaix du tourisme, des chambres d'agriculture,  des communautés de communes, d'institutions publiques, semi publiques d'accompagnement à la création d'entreprise, au transport etc.

Cela fait de nombreux acteurs, des centaines, représentant les collectivités territoriales, locales publiques et semi publiques réparties sur le territoire. Chacun de ces acteurs dispose d'une présence digitale via un site web, parfois un blog, et souvent une page Facebook, un compte Twitter, une présence sur Dailymotion ou YouTube.

Chaque Région, telle que définie avant le 1/1/2016, dispose donc de sa propre zone d'échange digitale : des interactions existaient et existent toujours sur le web et les réseaux sociaux entre ces acteurs. Il se retweetent, se mentionnent, font des backlinks directs sur des articles de blogs etc.
Suite à une analyse cartographique des acteurs composant deux Régions qui se sont désormais mariées au 1er janvier 2016 (et que je ne nommerai pas :-), j'ai pu identifier que les zones d'influence digitales restent très séparées entre ces 2 zones territoriales qui composent désormais la nouvelle Région fusionnée.


  • les acteurs interagissent ensemble mais dans leur zone de leur 'ancienne delimitation' régionale
  • les 2 conseils régionaux échangent peu entre eux
  • les institutions similaires (développement économique, environnement etc) et présentes dans les 2 Régions n'échangent pas entre elles
  • il y a tout simplement un réel cloisonnement entre les acteurs des deux régions qui s'unissent, tout du moins dans leur activité digitale

C'est donc, me semble-t-il un réel enjeu sur le digital pour la nouvelle Région : être capable de fédérer tous ces acteurs et de "casser les silos" !

POur illustrer cela, voici la cartographie des acteurs majeurs de deux régions désormais unies, sur laquelle on voit bien la présence de groupes affinitaires qui restent relativement cloisonnés et peu liés les uns aux autres. Les sources "satellites" sont pour la plupart les sites web de mairies et sont déconnectées du reste, c'est dire n'interagissent pas avec les autres acteurs.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire